Call: 1 888 207-6666 #2107

Mieux comprendre le jargon de l’assurance !

Fév 14, 2017 (0) comment , ,

Exclusions, Surprimes, Taux Élite, Émissions simplifiée ou garantie !

Comment s’y retrouver ?

 

Les assureurs ont développé au fil du temps, tout un vocabulaire pour définir leur tarification.

La principale surprime que l’on rencontre ? Les taux « fumeurs » ! En effet, les fumeurs paient leurs contrats d’assurance vie jusqu’à 50% plus chers que les « non fumeurs ». Il est prouvé que l’espérance de vie d’un fumeur sera plus courte que celle d’un non-fumeur. Même chose pour les contrats d’assurance invalidité ou de maladies graves compte tenu des effets du tabagisme sur la santé. Ce type de surprime est donc associé aux habitudes de vie, tout comme la consommation d’alcool ou de drogues.

Fait important à souligner : il est possible de modifier un contrat existant à une tarification « non-fumeur » sous réserve de preuve à fournir à l’Assureur. Si votre statut a changé depuis la mise en place de votre contrat, n’hésitez pas à nous contacter.

On retrouve également des surprimes (majoration du taux « régulier ») pour d’autres causes telles que surpoids, condition médicale spécifique (diabète, hypertension, etc.) ou dues à la pratique d’activités sportives ou professionnelles jugées « dangereuses » (par exemple, dynamiteur, parachutisme, etc.).

Lorsque le client se voit attribuer une tarification « Élite », « Sélecte » ou « Privilégiée » c’est tout le contraire de la « surprime » : le client est récompensé pour ses bonnes habitudes de vie ou pour son état de santé général par un rabais sur les taux réguliers.

Les exclusions au contrat : majoritairement appliquées dans les dossiers d’assurance invalidité, quelques dossiers de maladies graves et plus rarement en assurance vie. Un assureur ne paierait pas suite à un décès survenu lors d’un accident de planeur (activité sportive jugée risquée par les compagnies d’Assurance).

Une exclusion appliquée lors de l’émission d’un contrat d’assurance invalidité peut être Temporaire ou Permanente. Par exemple : Exclusion temporaire pour 2 ou 5 ans avec réévaluation (sans aucune rechute) pour une hernie discale. Une exclusion permanente suite à des complications antérieures lors de la grossesse ou pour tout accident relié à la pratique d’une activité sportive telle que le parachutisme. L’exclusion permet à l’assureur d’émettre un contrat sans majorer l’ensemble de ses taux ou sans avoir à modifier les clauses statutaires de celui-ci. Nous observons également des dossiers pour lesquels l’assureur préférera prolonger le délai d’attente avant la prestation (assurance invalidité) pour une condition médicale spécifique (par exemple pour troubles nerveux).

Pour plusieurs assurés, il peut être décevant de recevoir son contrat comportant une exclusion temporaire ou permanente. Cependant celle-ci permet de maintenir une tarification relativement accessible à l’ensemble des assurés. Et il ne faut pas oublier que vous serez pleinement assuré pour toutes les autres causes de maladie ou d’accident.

Émission garantie ou abrégée

Depuis quelques années, on retrouve sur le marché des offres de produits d’assurance vie ou d’invalidité en Émission Garantie ou Abrégée. L’Émission garantie ne comporte pratiquement aucune question et suppose que le client ne soit pas résident d’un établissement de santé de longue durée. On remarque de plus en plus de publicité à la télévision, sur internet et les réseaux sociaux. Ces contrats sont généralement émis avec des restrictions pour les décès de causes naturelles et leurs coûts seront relativement élevés pour les personnes en bonne santé. Certains contrats ne paieront aucun capital décès pour mort naturelle survenue dans la première ou deuxième année de contrat, la compagnie remboursera alors à la succession les primes payées pendant cette période.

Un contrat d’assurance invalidité émis sans questionnaire de santé comportera généralement plusieurs exclusions et restrictions. Il vaut mieux préalablement tenter un processus de souscription régulier avant d’opter pour ce type de produits.

L’émission abrégée : la demande d’assurance ne comportera que quelques questions sur votre état de santé et vos habitudes de vie. Ce type de contrat peut-être plus ou moins restrictif lors d’une réclamation. Plusieurs contrats d’assurance hypothécaire, aux titulaires de cartes de crédit ou d’Associations sont émis avec ces restrictions de couverture.

Habituellement, ces contrats d’assurance invalidité sont accompagnés d’une clause d’exclusion pour conditions préexistantes de 6, 12 ou 24 mois. Pendant cette période, l’assureur refusera de payer toute invalidité ayant motivé la demande de règlement si celle-ci est attribuable ou se rapporte à la condition médicale antérieure telle que décrite plus haut.

Une condition préexistante représente un état pour lequel l’assuré a consulté un médecin en raison d’une affection ou de symptômes, qu’ils aient été diagnostiqués ou non, reçu un traitement, pris des médicaments ou, de façon plus générale, un état pour lequel vous avez eu des symptômes dans les 6, 12 ou 24 mois et quelques fois plus, précédant l’achat de votre assurance.

D’autres contrats peuvent avoir des exclusions permanentes pour toutes maladies nerveuses ou concernant certaines habitudes de vie (alcool, drogue) ou une exclusion de couverture pendant des séjours ou résidence à l’extérieur du Canada ou des États-Unis. Inutile de vous préciser que ce type de contrat entraîne un nombre important de litiges et de poursuites devant les tribunaux.

La liste des limitations pourrait continuer encore. D’où l’importance de bien s’informer, de prendre le temps de lire ce type de proposition et de consulter votre conseiller! Un conseiller qui saura vous proposer un produit en fonction de votre état de santé et de vos habitudes de vie, un produit qui saura répondre à vos besoins et surtout, qui vous permettra d’avoir l’esprit tranquille et de protéger adéquatement votre revenu.

Comment (0)

Leave a Comments

Archives